vendredi 1 juillet 2016

Les mantras de Dampa


Dampa Sangyé

Maître Tribar (tib. ston pa khri ‘bar[1]) demanda à [Dampa] de lui donner une instruction de méditation à assimiler. Le précieux Dampa répondit :

« N'intériorise pas les apparences externes
N'extériorise pas les idées internes
Ne poursuis pas l'expérience (sct. saṃvedana) passée
Ne précède pas en pensée ce qui arrivera
Si tu défais le noeud de la saisie réaliste, ta méditation sera excellente
En les accueuillant (tib. sngon bsu) et en les raccompagnant brièvement (tib. skyel chung), elles n'arriveront pas à proliférer ('phro mi tshad de yong)
. »

[Maître Tribar] pensa à autre chose, et Dampa, devinant sa pensée, dit :

« Étant [déjà] dans le sens inconcevable, ne cherche pas à t'y recueillir.
Les apparences disparaissant d'elles-mêmes, ne cherche pas à prolonger le recueillement (sct. pṛṣṭhalabdha)
Ne t'investissant pas (sct. amanasikāra) dans les trois temps, ne cherche pas à faire des sessions
Reste dans l'expérience où se libèrent les constructions intellectuelles
Reste dans la pratique de l'abandon de toute saisie
Sois dans la conduite naturellement libre (tib. rang grol) sans réification
Rencontre (tib. ngo sprod) des pensées naturellement libres (tib. rang grol)
Reste dans l'expérience de l'Intelligence inaltérée
Accède à une vision sans racines (tib. rtsa dral)
Retranche ('tshams gcod[2]) ce qui n'est pas en accord avec ta visée (tib. blo sna) 
»

Un groupe de personnes lui demanda : « Seigneur, donnez-nous un mantra (tib. snying po) ». Dampa répondit : « Vous avez déjà tous le même mantra (tib. snying po). »
« Comment le même [mantra] ? »
« Ce même mantra, le mantra que vous répétez tous est celui-ci

Affairés (tib. ‘ur dang ding[3]) par-ci par-là, distraits tout le long, les hommes vieillissent, la vie humaine n’est que vanité svāhā.

Ce mantra-là vous le connaissez déjà. Vous en vouliez un autre ? »
Non satisfaits par ce [mantra], ils dirent : « oui, donnez-nous un mantra qui empêche d'aller en enfer. »

« Alors, vous n'avez qu'à réciter celui-ci sur vos malas :

Oṃ, si je vais en enfer, qu'importe (tib. ci sto) ! 
Aḥ, étant vide en essence, qu'y aurait-il à transgresser ? 
Hūṃ, c'est avec le roi des mantras, la gnose spontanée, 
Phaṭ, que le roi des destructeurs (vighna)[4] libère les images mentales (vikalpa)
Hrīḥ présent (tib. ngang) dans l'existence cyclique qui n'a pas de nature propre svāhā.

Égrenez vos malas en récitant cela ! »


Texte tibétain en wylie

ston pa khri ‘bar na re/ sgom gyi gdams ngag gcig thugs la gdags par zhu dang zer bas/ dam pa rin po che’i zhal nas/

phyi’i snang ba nang du ma len/
nang gi rtog pa phyir ma spro/
rig pa sngar song gi rjes ma gcad/
dran pas ma’ongs pa’i sna ma bsu/
bden ‘dzin gyis mdud pa grol na bsgom bzang bar mchi ste/
sngon bsu dang skyel chung gi ‘phro mi tshad de yong gsungs/

Yang kho la rtog pa cig ‘gyus pas/ dam pa’i thugs la shar nas bka’ stsal pa/

bsam du med pa’i don la mnyam gzhag mi ‘tshal/
snang ba rang sar grol ba la rjes thob mi ‘tshal/
dus gsum yid la mi byed pa la thun ‘tshams mi ‘tshal/
blo rtog grol ba nyams myong du gda’/
‘dzin pa thongs ba nyams len du gda’/
zhen med rang grol spyod par gda’/
rtog pa rang grol ngo sprod du gda’/
rig pas or bzhag nyams su gda’/
rtsa dral mthong ba rtogs par gda’/
blo sna mi bstun pa ‘tshams gcod du gda’ gsung ngo/

Tshogs pa dar re na re/ rje la snying po cig zhu dang zer bas/ dam pa’i zhal nas/ 

nyid cag rang nyid ma la stod pa’i mi rnams snying po cig par gda’ yis gsungs/ gcig pa gang lags zer bas/ nyid cig pa’i snying po ‘di yin/ 'ur dang ding pha re tshu re/ yengs ma lam la mi tshe rgas/ mi tshe stong zad la swA hA zer/ sngags ni shes zin ‘dug/ da snying po cang ‘tshal lam gsungs/ 

de kas ma bde bas da dmyal bar mi ‘gro ba’i snying po cig zhu dang zer bas/

‘o na phreng ba la ‘di skad du gyis la drongs gsol/
Oṃ dmyal bar songs bas ci sto/
Aḥ ngo bos stongs pas ci ‘gal/
hūṃ sngags kyi rgyal po rang byung ye shes kyis/
phaṭ bgegs kyi rgyal po rnam par rtog pa sgrol/
hrīḥ ‘khor ba rang bzhin med pa’i ngang du swā hā/
de skad gyis la drongs gsol gsungs/


***

[1] Sog ston Khri ‘bar Tshul-khrims ?

[2] 'tshams gcad = kṛtāvadhiḥ, origine de gcod ?

[3] ding 'ur = sound, noise [JV] ding 'ur ca co', ku co, sound, noise [IW]. 'ur = 1) busy activity, hurly burly, din [kind of roaring sound [middle of a market place]; 2) exaggeration and denigration; 3) sudden noise)/ [shying horse. clashing, cracking, roar, thunder clap careless] [IW]>

[4] Vighneśvara

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...