mercredi 24 août 2011

Ringu Tulku sur les études bouddhistes pour pratiquants occidentaux



Ringu Tulku, maître tibétain de la lignée Kagyü, docteur en philosophie bouddhiste, est né en 1952 au Kham (Tibet) et vit à Gangtok au Sikkim. Sa Sainteté le XVIème Gyalwa Karmapa lui avait conféré le titre de Khenpo. Il a reçu également le titre de Lopeun Chenpo de l’International Nyingma Society. Il a été professeur d'études tibétaines et auteur de manuels tibétains pendant 25 ans. Il est l'auteur d'une étude sur le mouvement non-sectaire de Jamgon Kongtrul ("The Ri-Me Philosophy of Jamgon Kongtrul the Great: A Study of the Buddhist Lineages of Tibet"). Depuis 1990, il voyage en enseignant bouddhisme et méditation dans des universités, des instituts et des centres bouddhistes en Europe, aux USA, au Canada, en Australia et en Asie. Il est le fondateur de la communauté internationale Bodhicharya dont le siège français se trouve à Strasbourg, Ringu tulku est également membre de l’organisation Mind and Life Institute, qui travaille à établir des liens entre les sciences et le bouddhisme. Ses enseignements portent notamment sur les oeuvres de Gampopa et la Mahāmudrā. Il a publié en français une série d'enseignements sur le Précieux ornement de la libération de Gampopa sous le titre : "Et si vous m'expliquiez le bouddhisme?" ,Ringou Tulkou Rimpotché, J'ai lu Aventure secrète.

Le 23 février 2010, Ringu Tulku était invité par les étudiants occidentaux du Rigpa Shedra (fondé par Sogyal Rinpoché) à Kathmandu. Un "Shedra" est un centre d'études bouddhistes. A cette occasion, les étudiants lui avaient posé onze questions portant sur l'utilité d'un centre d'études bouddhistes pour occidentaux et sur les éventuelles adaptations à faire. Les réponses sont données en anglais sans sous-titres et comportent des idées intéressantes pour tous ceux intéressés par les études bouddhistes. Ringu Tulku donne aussi des enseignements dans son propre "Shedra en ligne" (lien anglophone).

Un exemple. Dans les textes traditionnels, les positions des adversaires, bouddhistes ou non-bouddhistes, sont souvent caricaturées et formulées de telle façon qu'elles sont faciles à réfuter. Ringu Tulku suggère d'étudier et enseigner les points forts de chaque tradition plutôt que de se consacrer à mettre en avant les points faibles (voir question 4 pour la réponse complète).

1. Pourquoi pensez-vous qu'il est important pour des hommes et femmes à notre époque d'étudier dans un centre d'études bouddhistes (Shedra) ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...