vendredi 26 août 2011

La Mahamudra au programme


Lors de la fondation du Karma Śri Nalanda Institute for Higher Buddhist Studies (KSNI)[1] dans le monastère de Rumtek au Sikkim, le seizième Karmapa, Rang byung rig pa'i rdo rje (1923-1981), avait fait une sélection des traités à inclure dans le programme d'études et avait désigné certains textes comme les bases scripturaires de la Mahāmudrā (parmi lesquelles figurent le Samādhirājasūtra et le Mahāyanottaratantraśāstra/Ratnagotravibhāga).[2]

Il estimait que de toutes les méditations, la Mahāmudrā sera la plus profitable aux occidentaux, comme elle approche la conscience directement et que de ce fait elle est accessible à toutes les cultures. Suite à ce souhait, le maître contemporain Thrangu Rinpoche met l'accent sur l'enseignement de la Mahāmudrā afin de le rendre disponible pour tous ceux qui s'y intéressent ou souhaitent le pratiquer.[3]

Cet été, du 1er au 5 août s’était tenu le séminaire d’été de Bodhicarya, la communauté sous la direction spirituelle de Ringu Tulku. Le thème du séminaire était la mahāmudrā, telle que présentée dans le traité « Rayons de Lune » (T. phyag chen zla ba'i 'od zer ) composé par Dakpo Tashi Namgyal (1512-1587).


Dzogchen Ponlop Rinpoché (1965-), auteur de “Rebel Buddha”, organisera un programme de mahāmudrā sur trois ans en s’appuyant sur Le Mahamoudra qui dissipe les ténèbres de l’ignorance (T. phyag chen ma rig mun gsal) du 9ème Karmapa, Ouang Tchoug Dordjé (1556–1603).

Le cycle de la première année portera sur la version abrégée des préliminaires composée par le 17ème Karmapa. Les participants suivront un programme, où tous les trois mois, sera abordée une des quatre pratiques préliminaires (refuge, Vajrasattva, offrande du mandala, Gourou yoga) en combinaison, avec la pratique du repos mental (S. śamatha T. zhi gnas). Ponlop Rinpoché donnera également l’initiation d’Avalokita (T. spyan ras gzigs). Simultanément sera étudié, au cours de l’année, le traité de Maitreya sur La discrimination entre les attributs et la substance des attributs (S. Dharma-dharmatā-vibhaṅga T. chos dang chos nyid rnam par 'byed pa, son commentaire de Vasabhandu en tibétain Jim Scott traduit : "La distinction entre les phénomènes et l'être pur").

Le cycle de deuxième année est consacré à la pratique du repos mental (S. śamatha) et du discernement (S. vipaśyanā T. lhag mthong).

Pendant le cycle de troisième année seront données les instructions directes, suivies d’une pratique approfondie.

Infos pratiques : détails de ce programme en Allemagne . En France : Weekend « L’éveil sans entraves » à Lerab Ling).
***


[1] 1981, http://www.rumtek.org/ks/ks01.html
[2] King of Samadhi, Thrangu Rinpoche, Rangjung Yeśe Publications, Honk Kong, Boudhanath & Arhus, p. 12
[3] Extrait du Synopsis de Ocean of the Ultimate Meaning, commentaire de Thrangu Rinpoche sur le traité sur la mahamudra du même titre, composé par le 9ème Karmapa Wangchuk Dorje (1556-1603), Shambhala Publications

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...