lundi 24 mai 2010

Oeuvre : Les dix versets sur le Réel (tattvadasaka)


Les dix versets sur le Réel (Tattvadaśaka)
[1]

1. Ce qui est à l'abri de l'être ou du non-être
Qui [reste] immaculé (S. nirmala) en toute circonstance
Qui a pour être propre (S. svabhāva) l'accès à l'éveil (S. saṃbodhi)
Devant le Réel (S. tattva) je m'incline.

2. Ceux qui souhaitent connaître le Réel
N'y arriveront ni avec ni sans les formes mentales/représentations (S. ākāra)
La voie du Milieu qui n'est pas ornée[2] des instructions du Guide
N'est que la voie du Milieu intermédiaire

3. Ce qui est présent (S. bhāva) est l'éveil (S. saṃbodhi)
Et a pour être propre l'absence d'attachement
C'est à partir de l'attachement qu'il y a méprise (S. bhrānti)
Cette méprise n'a donc pas de fondement.

4. Qu'est-ce le Réel ? L'être propre de ce qui est présent (S. bhāva)
Ce qui est présent est non-existent (S. abhāva)
Mais même sans exister il est présent (S. bhāva)
En tant que (S svabhāva) causalité.

5. Ainsi les faits (S. dharmā) ont une saveur/sève identique (S. eka-rasa)
Ils sont libres (S. asaṅga) et ne durent pas
Quoiqu'il arrive pendant la méditation (S. samādhi)
Tous [les faits] sont les reflets de la Luminosité (S. ābhās-vara).

6. Quoiqu'il arrive pendant la méditation (S. samādhi)
Celle-ci est soutenue par un fort engagement (S. prasthānacitta) [d'éveil]
En faisant l'expérience (T. rig pa) de cet état (T. gnas)
Le Réel se produira sans cesse.

7. En absence de toute connaissance et de connaissable
La destinée (S. durgati) est dite non-duelle (S. advaya)
Même l'identification (S. mananā) de l'absence de dualité
Est dite n'être autre que la Luminosité et son rayonnement (S. ābhās-vara)

8. Ayant définitivement accès au Réel de cette façon
Quoiqu'il en soit et quoi qu'il fasse
Le contemplatif (yogi) aux yeux grands ouverts
Se comportera en toutes circonstances comme un lion[3].

9. En se détournant des [huit] arguments mondains[4]
Et en suivant le style de vie (S. vrata) d'un insensé (S. unmattaka)
Tout est fait sans appui/de façon insaisissable (S. ālambana)
Les formes mentales étant ornées de leur propre grâce (S. adhiṣṭhāna)

10. Ce qui est enseigné comme le principe immaculé[5]
Et tout ce à quoi adhèrent les adeptes de la non-dualité[6]
Est libre de notions d'égalité ou d'inégalité
Et convient (T. rigs) comme un objet de connaissance pour les philosophes.

***

[1] Traduit à partir d'une version tibétaine que j'ai reconstituée à partir du commentaire de Sahajavajra, Tattvadaśakaṭīka - de kho na nyid bcu pa'i grel pa DGTG n° 2254 PKTG N° 3099

[2] Le mot ornement (S. alaṃkāra, qui peut aussi signifier "poésie") forme toujours une opposition avec la substance, la matière (S. vastu). Les ornements sont fabriqués avec de la matière, sans matière pas d'ornement. Quand il y ornement, il y a matière.

[3] Cette image se rattache aux quatre types d'activité (T. lus kyi spyod lam rnam bzhi : marcher, être assis, manger et dormir) et se trouve dans le dohākośagīti de Saraha (n° 56), dont deux commentaires ont été attribués à Advayavajra.

[4] L'équanimité (S. upekṣā T. tang snyoms) est définie comme l'indifférence à l'égard des profits et des pertes (lābha, alābha), des gloires et des déshonneurs (yasa, ayasa), des éloges et des blâmes (pasansā, nindā), des bonheurs et des malheurs (sukha, dukkha), bref des huit arguments mondains.

[5] nirmala-tathatā). Dans le Ratnagotravibhāga chapitre 6, premier verset le principe souillé (S. samala-tathatā) est un terme pour l'Elément (S. dhātu) non-libéré des voiles, le Tathāgatagarbha. Nirmala-tathatā est un terme pour le même Elément caractérisé par la parfaite manifestation à la base (āśraya-parāvṛt) dans le stade de Bouddhéité, le Dharmakāya du Tathāgatagarbha.


[6] advayavādin T. gnyis su med pa smra ba

Version translitérée (Wylie)
La version bilingue tibétain/français peut être téléchargée ici (PDF bilingue).

1. gang zhig yod med sbyor ba spangs//
gang la rnyog pa med pa nyid//
byang chub rtogs pa’i rang bzhin can//
de bzhin nyid la phyag ‘tshal btud//

2. de bzhin nyid ni shes ‘dod pas//
rnam bcas ma yin rnam med min//
bla ma’i man ngag gis ma brgyan pa’i//
dbu ma ‘bring po tsam nyid do//

3. dngos po ‘di ni byang chub ‘gyur//
chags pa spangs pa’i rang bzhin nyid//
chags pa las ni ‘khrul par ‘gyur//
‘khrul pa gnas ni med par ‘dod//

4. de nyid ci na dngos rang bzhin///
dngos po dngos med gang yin pa’i//
dngos po med par yang dngos por ‘gyur//
rgyu dan ‘bras bu’i rang bzhin gyis//

5. de ltar chos rnams ro gcig ste//
thogs pa med cing gnas med par//
ji ltar ‘byung ba’i ting ‘dzin gyis//
‘di dag thams cad ‘od gsal te//

6. ji ltar ‘byung ba’i ting ‘dzin yang*//
rab tu ‘jug pa’i sems kyis ‘gyur//
gang phyir de yi gnas rig pas//
de nyid rgyun mi ‘chad las skye//

7. shes dang shes bya rnam bral ba//
‘gro ba nyid ni gnyis med ‘dod//
gnyis dang bral bar rlom pa yang*//
gang phyir de ni ‘od gsal ‘dod//

8. de lta’i de nyid nges rtogs nas//
ji lta de ltar gang de na//
rnal ‘byor mig ni rgyas ‘gyur ba//
kun tu seng ge de bzhin rgyu//

9. ‘jig rten chos las rnam log ‘dis
smyon pa’i brtul zhugs la brten nas//
dmigs pa med pas thams cad byed//
rang byin brlabs pas rnam brgyan pa’o//

10. rnyog med de nyid gang bstan cing*//
gnyis su med pas gang smras pa//
mnyam dang mi mnyam spang pa’o//
blo gtan rnams kyis shes byar rigs//


20 | tattvadaśaka | sadasadyogahīnāyai tathatāyai namo namaḥ |anāvilā yataḥ saiva bodhato bodhirūpiṇī ||1||na sākāranirākāre tathatāṁ jñātumicchataḥ |madhyamā'madhyamā caiva guruvāganalaṅkṛtā ||2||bodhirasau bhaved bhāvaḥ saṅgaṁ tyaktā svabhāvataḥ |āsaṅgo bhrāntito yāto bhrāntirasthānikā matā ||3||kiṁ tattvaṁ vastuno rūpaṁ rūpaṁ cārūpakaṁ yataḥ |arūpaṁ ca bhaved rūpaṁ phalahetusvabhāvataḥ ||4||evameva rasā dharmmā nirāsaṁṅgā nirāspadāḥ |prabhāsvarā amī sarvve yathābhūtasamādhinā ||5||yathābhūtasamādhiśca bhavet prasthānacittataḥ |ajasraṁ jāyate tattvaṁ yasmāt tat padavedinām ||6||jñānajñeyavihīnaṁ [tu]jagadevādvayaṁ matam |dvayahīnābhiropaśca tathaiva hi prabhāsvaraḥ ||7||etat tattvāvarodhena yena tena yathā tathā |vivṛtākṣo bhramed yogī keśarīva samantataḥ ||8||lokadharmmavyatīto'sau unmattavratamāśritaḥ |sārdhaṁ karotyātālambaḥ svādhiṣṭānavibhūṣitaḥ ||9|| --------------------------------------------------------samāsamamatā hitvā jñātumahānāyādhanāḥ ||10||
||tattvadaśakaḥ samāptaḥ |kṛtiriyaṁ paṇḍitāvadhūtādvayavajrapādānāmiti ||

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...