lundi 8 novembre 2010

Méditation tantrique avec un partenaire inattendu...




Transformer les rancunes selon une méthode du Mahāyāna

Hommage aux bodhisattva

Sans faire de distinction entre humains et non-humains, s'il y a des êtres envers qui vous ressentez de la rancune ou par rapport à qui vous êtes réticent de développer la pensée de l'éveil et que cela vous empêche en effet de développer la pensée de l'éveil, voici les instructions pour transformer cette rancune.

Vous vous asseyez sur un siège confortable dans une position qui vous est confortable.Vous développez de l'empathie et une motivation altruiste avec énergie. Vous imaginez ensuite que l'être envers qui vous ressentez de la rancune se trouve dans l'espace vide de votre cœur [spirituel]. Puis, [vous imaginez] dans le giron de cet être votre divinité tutélaire (T. yidam) sous votre propre aspect. Vos cœurs, vos bouches et vos fronts se touchent. [Vos corps sont] enlacés.

La syllabe āḥ au sommet de votre tête devient un disque lunaire sur lequel est assis l'Être indestructible (Vajrasattva). Son corps est de couleur blanche, il a un visage et deux bras. La main droite tient un vajra au niveau du coeur ; la main gauche appuie une cloche contre le corps. Il est paré de tous les ornements. Il est assis dans la posture du bodhisattva, son gros orteil [droite] touchant votre orifice de Brahma.

La syllabe āḥ au niveau du coeur de [Vajrasattva] devient un disque lunaire sur lequel se tient [debout] un vajra blanc marqué de la syllabe hūṃ. En récitant le mantra de cent syllabes de Vajrasattva[1], qui est l'essence de tous les buddha et bodhisattva, de Son coeur s'écoule la bodhicitta, qui est en essence amour et souci d'autrui. [La bodhicitta] prend l'aspect du nectar sans-mort (amṛta) qui ressemble à du lait. Elle s'écoule de la syllabe hūṃ [qui marque le vajra], et par le gros orteil du pied [de Vajrasattva].

Elle pénètre ensuite [votre corps] par l'orifice de Brahma et remplie les formes imaginées (S. rūpa) au niveau de votre cœur [spirituel]. Vous imaginez alors que toute rancune, négativité, malveillance, hostilité et envie [accumulées] depuis des existences sans commencement soit éliminée et que l'être [envers qui vous aviez de la rancune] soit devenu comme un parent, un frère etc.

Pour conclure l'exercice, on imagine que Vajrasattva, assis au sommet de notre tête, s'efface de haut en bas et qu'en se dissolvant [la différence entre] soi-même et les autres devienne l'égalité foncière (S. samatā) semblable à l'espace.

Ici se termine l'instruction ultime des exercices spirituels du Mahāyāna.

***
Illustration : Vajrasattva en position de bodhisattva, jambe gauche repliée, jambe droite placée devant

Sources :
Traduction anglaise de cet exercice dans "Mind training, the Great Collection" p.205
Tibétain : fichier PDF blo sbyong brgya rtsa p. 118


[1] oṃ vajrasattva samayam anupālaya vajrasattvatvenopatiṣṭha dṛḍho me bhava sutoṣyo me bhava supoṣyo me bhava anurakto me bhava sarva siddhiṃ me prayaccha sarvakarmasu ca me cittaṃ śreyaḥ kuru hūṃ ha ha ha ha hoḥ bhagavan sarvatathāgatavajra mā me muñca vajrī bhava mahāsamayasattva āḥ
Explication et diverses versions en anglais



Texte tibétain Wylie

@##//theg pa chen po'i lugs kyi 'khon sbyong lags so// @##//byang chub sems dpa' rnams la phyag 'tshal lo//mi dang mi ma yin pa'i sems can gyi bye brag gang yang rung ba dang*/sha 'khon du gyur nas de la byang chub kyi sems sbyong snying mi 'dod na byang chub kyi sems su mi 'gyur bas 'khon sbyangs pa'i man ngag ni/rang stan bde ba la spyod lam gang bder 'dug ste/byams snying rje drag pos bskul la/rang gi snying khong stong du sha 'khon can de yod par bsams la/de'i pang na rang gi yi dam gyi lus rang kho na 'dra ba gcig dang*/snying dang*/ kha dang*/dpral ba/lag pa 'khyud par bsams la/rang gi spyi bor a las zla ba'i dkyil 'khor gyi steng du rdo rje sems dpa' sku mdog dkar po zhal gcig phyag gnyis pa/g.yas rdo rje thugs kar 'dzin pa/g.yon pa dril bu dkur bsten pa/rgyan thams cad kyis brgyan pa/sems dpa'i skyil krung gis bzhugs pa'i zhabs kyi mthe bong bdag gi tshangs bug na reg par bsam/de'i thugs kar a las zla ba'i dkyil 'khor gyi steng du rdo rje dkar po hUM gis mtshan pa gcig bsams la/yi ge brgya pa bzlas pas sangs rgyas dang byang chub sems dpa' thams cad kyi thugs rdo rje sems dpa'/de'i thugs byang chub kyi sems byams snying rje'i ngo bo ste/rnam pa bdud rtsi'i rnam pa 'o ma lta bu rdo rje dang hUM las babs nas zhabs kyi mtho bong nas 'dzag/bdag gi tshangs bug nas zhugs nas snying kha'i gzugs la thim pas/tshe thog ma med pa nas kyi sha 'khon dang*/gdon dang gnod sems dang*/'gran sems phrag dog thams cad dag nas pha ma spun zla lta bur skyes par bsam/ 'jog tsa na rdo rje sems dpa' spyi bo na mar thim pas/rang gzhan thams cad nam mkha' lta bu mnyam pa nyid du bsgom mo//theg pa chen po'i blo sbyong gi man ngag dam pa'o////

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...