mercredi 9 juin 2021

Sur les "obstacles" qui nuisent à l'activité de maîtres tibétains

Message (automatiquement traduit) sur le site de Bodhicarya Allemagne

C’est une lettre en interne (“Newsletter”) aux 900 membres de Bodhicharya Allemagne ainsi que la publication sur leur site d’une déclaration officielle de distanciation de l’activité du moine allemand Tenzin Peljor, qui me pousse à écrire ce blog.

Depuis plusieurs années, et surtout depuis 2017, l’année de Metoo et de la démission de feu Sogyal Lakar, le bouddhisme tibétain fait face à une série de cas d’abus sexuels médiatisés. Des groupes de discussion d’anciens victimes et de survivants ont fait leur apparition sur Internet. Un de ces groupes, “Diffi-Cult”, est géré par le moine bouddhiste allemand Tenzin Peljor (Michael Jäckel). Ces publications lui avaient déjà valu un procès en justice de la part de Ole Nydahl, Buddhismus Stiftung Diamantweg, qui sest terminé par des arrangements ("Vergleiche").

Karmapa XVII Ogyen Trinley Dorje fait depuis quelque temps l’objet d’accusations de la part de plusieurs femmes sur Internet et dans la presse, et en mai dernier, une Cour suprême canadienne a autorisé Vikki Hui Xin Han, une des femmes, à initié une procédure (“child support”) contre “Mr. Dorje”[1], de qui elle aurait eu un enfant suite à un rapport sexuel non-consenti. À sa plainte initiale s’était ajoutée une demande de pension alimentaire pour époux (“spousal support”). Vikki Hui Xin Han était devenue nonne (novice, “nun-in-training”) et voulait devenir une bhikshuni (nonne pleinement ordonnée). Elle faisait une retraite de trois ans, durant laquelle les faits allégués auraient eu lieu.

L'article de Joanne Clark sur Diffi-Cult et les nombreuses réactions

Tenzin Peljor a récemment publié un blog ("guest post") écrit par Joanne Clark, où ce sujet est traité : “Hurts within the Karma-Kagyu School, is it time for a change of heart?” (voir le blog de Joanne Clark, y compris pour des détails/références sur cette affaire). Pour l’instant, je laisserai de côté l’affaire et les allégations.

Tenzin Peljor avait été invité par Ringu Tulku en 2005 à s’installer dans son centre Bodhicharya de Berlin, pour y étudier et enseigner (source). Le 27 mai 2021, Bodhicharya Allemagne annonça la tenue d'une Récitation de mantras de Tara blanche pour SS Karmapa, tout en précisant par la même occasion de prendre ses distances de ce que diffusait Tenzin Peljor au sujet des allégations contre SS Karmapa sur certains réseaux sociaux.
Il y a actuellement des allégations contre HH Karmapa sur certains réseaux sociaux. Puisqu'il y avait eu des enquêtes à ce sujet, le Conseil de Bodhicharya a clairement indiqué qu'en consultation avec le chef spirituel Ringu Tulku Rinpoché, il s'était distancié de ce qui avait été diffusé par Tenzin Peljor au sujet des allégations contre HH Karmapa. Tant que l'enquête n'est pas terminée, les soupçons ne doivent pas être présentés comme des faits. Tenzin Peljor a vécu avec Bodhicharya dans le passé, mais il n'a pas résidé à Bodhicharya Berlin depuis un certain temps, ce qu'il écrit sur les soupçons est son opinion personnelle et non celle de Bodhicharya.” (traduction automatique Google).
Tant que son site s’occupait d’autres cas d’abus, il n’y avait pas de besoin de s’en distancier ou de reprocher à Tenzin Peljor de “prendre des allégations pour des faits”. Mais, en traitant du cas de SS Karmapa sur son site, Tenzin Peljor subit des pressions (“mobbing[2], du harcèlement organisé au niveau collectif) de la part de membres de l’école Karma-Kagyu, et le bureau de Bodhicarya se sentait obligé de prendre officiellement des distances de l'activité de son moine résidant dans ce domaine. Par ailleurs, Tenzin Peljor se défend[3] contre l’accusation de “présenter des soupçons comme des faits” et dit avoir le soutien de l’Union Bouddhiste d’Allemagne (DBU). Le simple fait de s’intéresser à la question, de vouloir vérifier s’il y a en effet du feu derrière la fumée, suite à Metoo, aux scandales précédents dans le bouddhisme tibétain, suite à la réponse du Dalaï-Lama qui dit en gros, si vous n’êtes pas entendu, alertez les média, semble déjà de trop pour certains membres de l’école Karma-Kagyu. En fait, ils ne veulent pas le vérifier, car ils ne veulent pas le savoir, surtout si c’était vrai ... Il s’agit donc pour le moment de resserrer les rangs, de stigmatiser les dissidents, et de blâmer “les obstacles” (tib. bar chad), tout en invitant les fidèles de les pacifier par des récitations comptabilisées.

Ainsi, la récitation de mantras pour SS Karmapa à l’initiative des lamas de l'Institut Kamalashila est organisée notamment pour “pacifier les obstacles” qui pourraient nuire à l’activité de SS Karmapa, qui va avoir 36 ans cette année en juin.
Dans la tradition tibétaine la 12ème année, et chaque multiple de 12 ans et retour du signe zodiacal de naissance est considérée comme une année d'obstacle[4].”
La même chose s’était produit pour Sogyal en 2017, suite à la publication de la lettre ouverte par huit disciples. En 2017, Sogyal avait 70 ans, et il s’approchait de son année zodiacale néfaste (l’âge des Tibétains était calculé du moment de la conception). Cette publication et les doutes que pouvaient éprouver ses disciples en les apprenant étaient considérés comme “des obstacles” à l’activité du maître, mais qui pouvaient être dissipés par la récitation de mantras et de prières, et par des rituels de conjuration, pour contrer l’influence du retour néfaste de son signe zodiaque. Il s’agissait en fait de ressouder les disciples autour du maître par des pratiques collectives, en interdisant toute critique et en se dissociant publiquement de ceux qui avaient un oeil plus critique. Les deux éléments sont présents et associés dans le message de Bodhicarya Allemagne ci-dessus. C’est cela l’objet de mon blog.

Il y a bien des faits allégués avérés et/ou vérifiables dans cette affaire. Je reprends ci-dessous quelques faits allégués mentionnés par la Cour canadienne.

Suite à la première rencontre lors d’un puja en 2014, Mme Han voulait devenir nonne et faire la retraite de trois ans. Elle rencontra brièvement Mr. Dorje, qui approuvait son voeu de devenir nonne. En octobre 2016, elle commença sa retraite de trois ans dans un monastère dans l’état de New York. Mr. Dorje est venu deux fois dans ce monastère. Le rapport non-consenti aurait eu lieu un an plus tard en octobre 2017, et Mme Han serait tombée enceinte suite à cela. En novembre 2017, en la présence de témoins, Mme Han informa Mr. Dorje d’être enceinte de lui, ce que dernier niait, tout en donnant son numéro de téléphone et adresse mèl à Mme Han et en lui promettant de l’argent. Suite à cela Mme Han décida de ne plus vouloir devenir nonne (bhikshuni) et quitta la retraite. Il s’en serait suivi des échanges fréquents par mail et par téléphone, en parlant notamment de l’enfant à naître, ce que Mme Han considère être des “rapports conjugaux”. A l’aide de tiers, Mme Han aurait reçu quatre virements de respectivement $50,000 CDN, $300,000 CDN, $20,000 USD et de $400,000 USD. Le 19 juin 2018 Mme Han donna naissance à une fille. Mme Han et Mr. Dorje auraient initialement fait des projets d’une vie commune, mais à partir de janvier 2019 tout contact fut coupé, et le 17 juillet 2019 Mme Han initia cette procédure.

C’est à la Justice canadienne de trancher dans cette affaire et de décider si telle ou telle allégation est infondée ou un fait. Cela sera fait lors d’une audition le 11 avril 2022. Mais dores et déjà, il y a bien un enfant né, et apparemment conçu lors d’une retraite de trois ans dans un centre Karma-Kagyu par une femme, qui était nonne novice au moment de la conception.

Quelque soit l’issu de cette affaire spécifique, ce qui ne change pas c’est le harcèlement collectif dont font l’objet ceux qui veulent les rendre publiques, afin d’en débattre, pour que des mesures soient prises pour éviter des “malentendus” et la reproduction des conditions, permettant des abus de tout genre, avec de nouveaux victimes. Apparemment, les trois types de voeux (pratimokṣa, bodhisattva, vajrayāna) ne suffisent pas toujours, pour se comporter de façon socialement (ou légalement) correcte.

Cette problématique récurrente dans le bouddhisme tibétain aurait dû faire l’objet d’une réunion de chefs tibétains en novembre 2018, mais celle-ci n’aurait pas pu se tenir à cause de la mort d’un des chefs de lignée de l’école Nyingma, et l’absence de SS Karmapa, qui était retenu aux USA. "Les leaders religieux devraient être plus attentifs" à cette problématique avait déclaré le Dalaï-Lama[5]. Même si ce n'est pas une coutume tibétaine...


***

[1] Han v. Dorje 2021 BCSC 939.

[2]Gegen dieses – von mir und Beobachter:innen als Mobbing wahrgenommene – Verhalten konnte ich mich nicht wehren, da 1) Ringu Tulku mich bat, den Beschluss des Vorstandes mich als Residenz Mönch abzusetzen zu respektieren und andererseits 2) nicht dazu beizutragen, dass die Mitglieder von Bodhicharya sich gegen den Beschluss des Vorstandes mich abzusetzen erheben. Das wichtigste sei Harmonie. Das habe ich akzeptiert.” Déclaration FB de Tenzin Peljor

[3]However, there are now forces within the Karma Kagyu school and among old friends within that school who want to discredit, ostracise and continue to bully me by claiming wrongly (via newsletter) the allegations exist only on social media and I would have spread suspicion as facts. Both claims are wrong. They might not understand the difference between rumours and serious allegations in a court case, reported by mainstream media, and reporting on allegations as allegations. Luckily, this time, the DBU board stands behind me – unlike in the past, were they sided with Nydahl and Diamond Way against me. So, there are already quite some powerful changes in the power structures of a national Buddhist body which I find encouraging.” Diffi-Cult

[4]SH Karmapa wurde am 26. Juni 1985 geboren, im Jahr des Ochsen, und in der tibetischen Tradition wird jeweils das 12. Jahr mit der Wiederholung des Geburts-Tierkreiszeichens als Hindernisjahr angesehen. Ziel ist es, 216 000 Rezitationen des Mantras der Weißen Tara zu sammeln und zu widmen, um sie S.H.Karmapa symbolisch zu seinem 36. Geburtstag zu überreiche, zur Befriedung von Hindernissen, für die Gesundheit und ein langes Leben sowie die grenzenlosen Dharma-Aktivität SH Karmapas. Die Anzahl der rezitierten Mantras könnt ihr per eMail an socialmedia@karmakagyu.de schicken.” S.H. der 17. Karmapa Ogyen Trinley DorjeMantra Rezitation

[5] Midi Libre 16/09/2018
Une nouvelle rencontre est prévue en novembre entre tous les leaders spirituels tibétains à Dharamsala, où "ils devraient parler" des allégations d'agressions sexuelles, a suggéré le Dalaï Lama. "Les leaders religieux devraient être plus attentifs" à cette problématique, a-t-il conclu.”

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire